Conseils pour négocier tous les aspects d’un nouvel emploi

Force est de constater que de nombreuses personnes sont souvent mal à l’aise lorsqu’il s’agit de négocier le salaire d’un nouvel emploi à la hausse. Certains se disent généralement être arrivés loin et ne veulent pas gâcher ce qu’ils pensent être des efforts.

Vous avez des compétences spécifiques et votre CV impressionne à cause de vos années d’expérience. Vous devez être capable de mettre tout en œuvre pour donner des valeurs à ces atouts. Voici quelques conseils utiles pour vous.

Faites tout pour être au courant des tendances salariales de votre secteur d’activité

Avant de négocier tous les aspects de votre nouvel emploi, vous devez commencer par bien vous renseigner. En effet, l’information apparaît comme l’une de vos meilleures armes. Il vous suffit de consulter les données de rémunération actuelles et réalistes en rapport avec le poste que vous allez occuper. Beaucoup de plateformes en ligne peuvent vous être utiles dans ce cadre.

Ces guides classent en effet les salaires par métier. Lorsque vous négociez en étant bien informé, vous avez des arguments beaucoup plus solides et votre employeur ne pourra qu’être impressionné. Notez que le marché actuel de l’emploi est assez tendu. Les recruteurs se méfient des qualifications des personnes qu’ils vont embaucher. Voilà pourquoi ces derniers commencent par proposer des salaires au rabais. Pour vous en sortir, assurez-vous d’avoir des compétences spécifiques qui conviennent à la fonction en question.

Bien préparer son argumentaire

Attention, ce n’est pas parce que vous avez déjà des informations fiables que vous allez contrer la proposition de salaire que vous venez de recevoir. Prenez le temps de réfléchir afin d’expliquer pourquoi vous méritez une augmentation. Soyez capable de trouver vos points forts tout en prenant la peine de détailler et d’expliquer à la structure pourquoi elle gagne en recrutant une personne dotée de votre niveau d’expérience.

Prenez un bout de papier et mettez tous les détails liés à ce que votre profil peut offrir comme plus à votre nouvelle société. Vous pouvez par exemple signaler qu’avoir obtenu des certifications et certaines compétences techniques va améliorer votre productivité au sein de la structure. Avoir des arguments solides revient à associer vos points forts aux différentes fonctions que vous allez gérer. C’est ainsi que vous pouvez justifier la légitimité d’un salaire supérieur à l’offre ayant déjà été faite.

Éviter le mensonge

Une autre arme pour ce type d’initiative revient à être le plus honnête possible. Le mensonge est une très mauvaise idée lorsque vous souhaitez négocier tous les aspects d’un nouvel emploi. Un responsable de recrutement qui le découvre peut décider de vous virer immédiatement. Il est important d’éviter de gonfler vos anciens salaires ou d’inventer une société dans laquelle vous n’avez jamais travaillé.

Ne vous dites pas que vous pouvez avoir le recruteur, car rien ne l’empêche de faire des vérifications. Avec internet, il est possible d’avoir toutes les informations sans avoir besoin de se déplacer. Plus vous êtes transparent, plus vous installez un climat de confiance entre votre employeur et vous. N’oubliez surtout pas que l’essentiel est de commencer votre collaboration sur des bases saines.

Ne pas négliger les avantages annexes

Engager des pourparlers de tous les aspects d’un nouvel emploi, vous demande ne pas faire fi des avantages dont jouissent généralement les salariés. En effet, un recruteur peut préférer faire céder une parcelle de terrain à la place des congés supplémentaires. Un autre va opter pour du télétravail au lieu d’une augmentation de la rémunération. N’oubliez pas que les deux parties doivent sortir gagnantes à la fin d’une telle négociation.

Cela ne vous empêche pas toutefois de réfléchir à ce qui sera plus bénéfique pour vous. Dans le cas où vous ressentez une hésitation entre de nombreuses offres, vous pouvez comparer les différentes couvertures. Il s’agit par exemple du plan d’épargne retraite, de la couverture santé, etc. Tous ces éléments doivent aider à documenter la décision que vous allez prendre. Pensez également aux à-côtés comme les formations professionnelles offertes et l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle.

Ne pas improviser

Vous devez aller à la rencontre en étant prêt. N’hésitez donc pas à faire appel à un proche afin de faire une simulation de conversation avec votre patron. Aussi, n’hésitez pas à aborder tous les sujets qui peuvent émaner de cette négociation. Si vous êtes à votre première expérience professionnelle, vous pouvez faire des recherches sur internet. Vous trouverez certainement des guides pour vous venir en aide.

Il est d’ailleurs recommandé de vous tourner vers un proche qui a une bonne expérience dans le domaine de l’entrepreneuriat. Ce type de profil est capable de vous coacher pour avoir de l’assurance. Vous devez en effet être capable de répondre aux questions inattendues. Des répétitions régulières sont nécessaires pour être sûr de vous.

Savoir à quel moment jeter l’éponge

Certaines personnes ont parfois peur de négocier par crainte d’une annulation de l’offre. N’allez pas du tout croire qu’un employeur sérieux peut aller jusqu’à ce niveau. Son but est d’agrandir son équipe avec des personnes compétentes et sûres d’elles. N’hésitez donc pas à pousser la négociation le plus loin possible, mais tout en restant poli et courtois.

Cependant, vous devez également savoir que la discussion doit obligatoirement avoir un terme. Si elle prend plusieurs heures, vous risquez d’agacer la personne en face de vous. Certes, il ne va pas vous renvoyer, mais vous risquez de commencer une collaboration un peu tendue.

Exiger une formalisation par écrit

Lorsque vous avez trouvé un accord avec votre patron, ne vous précipitez pas pour mettre fin à cet échange. Songez toujours à demander que cela soit formalisé par écrit. En dehors du salaire, ce document doit comporter toutes les autres dispositions particulières.

C’est par exemple le cas de la prime à la signature, la prise en charge des frais de déménagement, la liste des nouvelles responsabilités, la description de votre poste, etc. Par ailleurs, le document doit obligatoirement être signé par les deux parties en présence.

Voilà ! Vous avez quelques outils de base pour la négociation de tous les aspects d’un nouvel emploi. La chose la plus importante à retenir est qu’il ne s’agit pas seulement de vous. Les employeurs ont parfois horreur de cette partie de la collaboration. C’est pour cette raison que vous devez toujours avoir à l’idée qu’il ne s’agit pas d’un adversaire. Votre ton doit rester le plus positif possible.

Leave a Reply

Your email address will not be published.